: Précautions d'utilisation

Généralités

  • Les huiles essentielles ne doivent pas être appliquées sur les muqueuses ou sur les yeux.
  • La majorité des HE ne doivent pas être appliquées pures sur la peau mais diluées dans une huile végétale comme l’amande douce. (sauf indication, ne pas dépasser 100 gouttes pour 10 cl).
  • Certaines HE peuvent être irritantes pour les peaux sensibles ou créer une réaction allergique. (En cas de doute, essayer une goutte d’huile dans une cuillère d’huile végétale, appliquer à la pliure du bras, laisser agir 24 h, si réaction, abandonnez cette huile).
  • Certaines huiles sont photos sensibilisantes (orange, bergamote, citron et mandarine), ne pas s’exposer au soleil après application.
  • D’une manière générale, nous déconseillons l’usage des HE pour les femmes enceintes et les sujets épileptiques, les personnes ayant des problèmes de cœur ou des pathologies graves.
  • Pour l’emploi des huile à objectif thérapeutique, il est conseillé de consulter un médecin aromathérapeute.
  • Excepté en cuisine où le dosage sur des corps gras dans des sauces, des crèmes et des desserts est infime, l’ingestion des HE relève exclusivement de la médecine.

Pour les enfants :

  • Elles doivent êtes tenues hors de leur portée car elles peuvent être fatales dans certains cas si ingérées, même en petite quantité.
  • Dans une chambre de bébé, ne pas diffuser plus de 10mn et seulement quand il est absent.
  • Vous pouvez les utiliser en diffusion ou pour le bain. Pour le bain, toutes les huiles ne sont pas utilisables, il faut également réduire les quantités :

De 3 mois à 12 mois : lavande, pamplemousse (2 gouttes).

De 1 an à 5 ans : lavande, pamplemousse, citron, géranium, palmarosa (de 3 à 5 gouttes).

De 5 ans à la puberté : toutes les HE considérés sans danger pour les adultes (de 5 à 8 gouttes)

Quelques huiles essentielles (et les précautions d'usage)

  • Basilic (ocimum basilicum, plante et fleur) : à éviter pendant la grossesse, ne pas utiliser pure.
  • Bergamote (citrus bergamia, zeste) : peut irriter les peaux sensibles, à éviter avant de s’exposer au soleil.
  • Bois de cèdre Atlas (cedrus atlantica, bois) : peut irriter les peaux sensibles et doit être évitée pendant la grossesse.
  • Camomille romaine (anthemis nobilis, fleurs) : à éviter pendant la grossesse. Pure, elle peut irriter les peaux sensibles.
  • Cannelle (cinnamomum verum, feuille) : n’utilisez en usage externe que la cannelle feuille, ne jamais l’appliquer pure sur la peau mais diluer, à éviter pendant la grossesse.
  • Citron (citrus limonum, zeste) : peut irriter les peaux sensibles et doit être évitée avant de s’exposer au soleil.
  • Clou de girofle ( eugenia caryophyllata, boutons floraux) : peut irriter les peaux sensibles.
  • Cyprès (cupressus sempervirens, feuille) : à éviter pendant la grossesse.
  • Eucalyptus globulus (feuille) : elle doit être évitée en cas d’hypertension et par les personnes sujettes à des crises d’épilepsie, peut irriter les peaux sensibles.
  • Eucalyptus Radiata (feuille) : elle doit être évitée en cas d’hypotension et par les personnes sujettes à des crises d’épilepsie.
  • Genevrier (juniperus communis, baies et rameaux) : à éviter durant la grossesse et en cas de problèmes rénaux.
  • Geranium (pelargonium roseum asperum, plante et fleur) : peut irriter les peaux sensibles.
  • Lavande vraie (lavendula Augustifolia, fleur) : risque de somnolence en cas d’hypotension.
  • Lavande aspic (lavendula spica, fleur) : risque de somnolence en cas d’hypotension.
  • Lavandin (lavandula hybrida, fleur) : risque de somnolence en cas d’hypotension.
  • Lemongrass (cymbopogon citratus, plante) : peut irriter les peaux sensibles.
  • Marjolaine (origanum marjorana, feuilles et sommités fleuries) : à éviter pendant la grossesse et en cas d’hypotension aiguë. En usage intensif, elle peut entraîner un risque de somnolence. Ne pas utiliser sur les jeunes enfants.
  • Menthe poivrée (mentha piperita, feuille) : à utiliser en faible concentration (0.5 %), doit être évitée pendant la grossesse.
  • Orange douce (citrus sinensis, zeste) : peut irriter les peaux sensibles.
  • Patchouli (pogostemon cablin, feuilles) : son parfum ennivrant peut provoquer des nausées.
  • Petit grain (citrus aurantium, feuilles) : peut irriter les peaux sensibles.
  • Romarin cinéole (rosmarinus officinalis, feuille) : doit être évitée par les personnes sujettes à des crises d’épilepsie et pendant la grossesse.
  • Sapin argenté (abies alba, aiguilles) : à éviter pendant la grossesse et l’allaitement.
  • Sarriette (satureia montana, plante fleurie) : huile irritante, ne pas utiliser pure, à utiliser en petite quantité
  • Thym Thymol (thymus vulgaris, sommités fleuries) : à éviter en cas d’hypertension artérielle, à utiliser à faible concentration et diluée, à diffuser avec modération ou en mélange.
  • Ylang-Ylang (cananga odorata, fleur) : cette essence n’est pas toxique, mais l’intensité de son parfum peut provoquer des nausées.

Source : "Le guide des huiles essentielles" ; http://magie.alliance-magique.com/sujet-2277.php